search2 facebook3 youtube school phone mail2 twitter

1er prix ex-aequo Annie et Charles Corrin attribué aux élèves de Seconde passerelle du Lycée ORT Strasbourg

lundi 23 janvier 2017

30 élèves de notre établissement, actuellement scolarisés en classe de Terminale STMG et de Terminale STI2D, ont appris avec joie l’attribution du 1er prix ex-aequo Annie et Charles Corrin pour l’enseignement de l’Histoire de la Shoah 2016, pour le travail qu’ils avaient réalisé il y a 3 ans.

Ce travail qui a été récompensé, « Pierres Vives, l’histoire des bâtiments de l’ORT Strasbourg » engagé il y a 3 ans avec ces élèves scolarisés alors en Seconde Passerelle, a été conduit par les enseignants Eva Riveline, professeur de Français, Timothée Ratel, professeur d’Histoire-Géographie et par Lionel Courtot, professeur de Cinéma-Audio-visuel.

Ce même premier prix, a été attribué aux élèves de 3ème du Collège Georges Brassens de Narbonne pour le projet « Histoire – Mémoire, Rivesaltes, Izieu, Lyon, parcours d’enfants juifs de 1935 à 1945 »

Le prix Annie et Charles Corrin, découle du Fonds éponyme créé par Charles Corrin et Annie son épouse, au sein du Fonds Social Juif Unifié en 1990. Il récompense chaque année un travail didactique mené en milieu scolaire par des élèves et leurs enseignants ; il se veut un outil pour préserver la mémoire de la Shoah, sa spécificité et son universalité.

Il est présidé par Boris Cyrulnik, le célèbre neuropsychiatre et écrivain et d’éminents membres dont l’historien Georges Bensoussan, la philosophe et écrivain Elisabeth de Fontenay, le vice-président du Yad Vashem France, Paul Shaeffer, l’historienne Annette Wieviorka, le président du FSJU, de l’AUJF et de la FJF, Ariel Goldmann… Le comité de parrainage regroupe de nombreuses personnalités de la communauté juive de France et responsables de l’Education nationale.

Ce prix sera remis aux élèves et enseignants de l’ORT Strasbourg au Lycée Louis Legrand à Paris le jeudi 23 février 2017. Il atteste de la qualité du travail pédagogique et de la réflexion menée dans l’établissement par les enseignants et les responsables de la direction et de leur engagement pour la préservation de la mémoire de la Shoah.