search2 facebook3 youtube school phone mail2 twitter

« Les fables de l’escargot », aux éditions du Signe

jeudi 22 décembre 2016

Édition - Une nouvelle collection de livres jeunesse
Les fables d’Otto, l’escargot
Le Mulhousien Jean-Michel Koch et le Sélestadien Pascal Lo Vecchio sont les auteurs d’une nouvelle collection de livres jeunesse : « Les fables de l’escargot », aux éditions du Signe.

Une belle collaboration est née entre Pascal Lo Vecchio et Jean-Michel Koch. PHOTO DNA
- franck delhomme

Ce qui ne devait être, au départ, qu’un cadeau de Noël pour une fillette de 8 ans est devenu une collection de livres jeunesse…

La nièce du Mulhousien Jean-Michel Koch, « qui adore inventer des histoires », lui dit un jour : « Tonton, arrête de ronchonner ! » Lui vient alors l’idée de créer le personnage de Ronchon, le champignon ronchon… Et d’offrir à sa nièce, Clémence, une histoire inédite qu’il aura écrite, avant de la faire illustrer par le dessinateur Pascal Lo Vecchio. Un peu comme Lewis Carroll pour une certaine Alice !

« Une véritable saga »

Tout de suite après avoir couché sur le papier la première phrase, Jean-Michel Koch possède la trame, et au fur et à mesure que celle-ci se déroule, apparaît une galerie bigarrée de personnages, tous appartenant au règne végétal et animal.
Il y a d’abord Rose et Rouchou, qu’il faut sauver dans le premier tome, grâce à l’intervention d’Ariston le hérisson, Otto l’escargot, Pompon le caméléon, Thomas le phasme…

« Une véritable saga s’est mise en route, avec une petite bande qui monte des spectacles ! » S’il n’y avait pas de projet éditorial défini, les éditions du Signe ont commandé deux tomes des aventures de Rose et Rouchou pour initier « Les fables de l’escargot ».

« Il se passe quelque chose » dans ces textes versifiés qui, séparés par des chapitres, sont à lire à voix haute, afin de s’imprégner de leur musicalité.
Les livres, aux dessins pleine page, renouent avec la tradition de la fable et du conte
d’autrefois. Avec des couleurs éclatantes réalisées par ordinateur, « parce que l’aquarelle et le pastel ne rendaient pas le côté pétillant des personnages », indique Pascal Lo Vecchio ayant, au préalable, dessiné au trait.

Si la collection s’adresse aux enfants, les ouvrages peuvent intéresser un public plus grand. Plusieurs niveaux de lecture se superposent parce que les divers tableaux présentés sont truffés de références, plus ou moins explicites, aux arts.
Aux multiples registres d’exploration s’ajoutent des trouvailles. Ainsi, dans la coquille de l’escargot, s’étale un tableau miniature de Van Gogh… Les allusions, parfois pointues, pleuvent tellement ici et là que ça en devient un jeu de les dénicher. D’où le nécessaire glossaire à visée pédagogique, inclus dans les dernières pages de chaque tome.

Ce qui fait des « Fables de l’escargot », un support de découvertes au sein duquel « l’art est au service de l’amour », s’émerveillent Jean-Michel Koch et Pascal Lo Vecchio. Qui sauvera Rose et Rouchou et Le triomphe de Rose et Rouchou , collection « Les fables de l’escargot » aux éditions du Signe, 8,90 € le livre. Dédicace à la librairie Littéra à Mulhouse le 22 décembre.