search2 facebook3 youtube school phone mail2 twitter

Mercredi 15 Mars 2017 de 9h30 à 16h30
Dimanche 11 Juin 2017 de 9h30 à 12h

Mercredi 3 Mai 2017 de 9h30 à 16h
Dimanche 11 Juin 2017 de 9h30 à 12h

La bande dessinée, une écriture singulière

jeudi 26 janvier 2017

DNA - 26 Janvier 2017

Au lycée ORT - Printemps de l’écriture - Strasbourg

Dans le cadre du printemps de l’écriture, le bédéiste David Sala a rencontré une classe de MANAA (mise à niveau en arts appliqués), jeudi dernier, au lycée ORT à Strasbourg.

David Sala, dessinateur de bandes dessinées, explique son travail aux élèves. photo dna – JC dorn

L’académie de Strasbourg, en partenariat avec la direction régionale des affaires culturelles Grand Est, organise une semaine de rencontres entre auteurs et élèves pour le printemps de l’écriture. C’est ainsi que le lycée ORT a accueilli David Sala, auteur de bandes dessinées. La rencontre s’est déroulée en deux temps.

L’artiste a d’abord présenté son parcours en expliquant son cheminement jusqu’à la BD pour enfants et adultes. Puis, il a présenté ses œuvres en apportant des planches originales de son travail. En effet, David Sala a apporté des croquis, des esquisses et le story-board de son prochain ouvrage, une réadaptation du roman de Stefan Zweig, Le joueur d’échecs. « On a choisi la BD, on a pensé que ce serait intéressant de faire rencontrer le métier de dessinateur à des artistes potentiellement intéressés. Les confronter à un professionnel, c’est intéressant » indique Richard Aboaf, professeur d’expression plastique, en charge de l’action culturelle au lycée ORT.

« C’est l’image qui raconte »

David Sala a montré aux élèves l’importance du travail de réflexion avant l’écriture par l’image, de la réadaptation d’un roman en BD. « C’est très difficile de parler du temps qui passe et de la solitude en BD, c’est compliqué. Comment raconter une descente aux enfers ? C’est l’image qui raconte pour nourrir le récit et donner du sens » s’exclame l’illustrateur.

Après avoir présenté son travail et ses anciens dessins, le dessinateur a répondu aux questions des élèves et a regardé certains de leurs chefs-d’œuvre. « Tant que c’est artistique, c’est toujours pertinent. J’ai envie de me tourner vers l’architecture. Même si la BD n’est pas une de mes aspirations, j’ai adoré voir son travail » raconte Esther, élève de 19 ans. « C’est un moment particulier, c’est rare de se retrouver face à un auditoire aussi spécialisé, donc on a pu pousser le débat. J’ai développé mon travail autour de la BD de A à Z » ajoute David Sala.

Les 44 élèves présents ont entretenu un riche échange avec le dessinateur à propos de la trame créative en bande dessinée. Une belle rencontre pour ces artistes à en devenir.