search2 facebook3 youtube school phone mail2 twitter

Les travaux des étudiants de Mànaa présentés sur le Parcours Justice du Tribunal de Strasbourg

lundi 19 octobre 2015

Au mois d’avril 2015, le collectif constitué par la Ville, l’Eurométropole et le Tribunal de Justice de Strasbourg a proposé un projet aux écoles, aux centres culturels et aux associations du quartier du Tribunal d’illustrer le thème de la Justice dans la Cité en créant un logo ou en réalisant peintures et installations sur un parcours déterminé.

Ce projet a été proposé en rapport avec la campagne de restauration et de restructuration du Palais de Justice de Strasbourg, qui prendra fin dans le courant de l’année 2017. Bâtiment néoclassique du XIXème siècle, le Palais de Justice est un élement important pour le patrimoine historique de la ville. Il est en cours de restructuration afin de répondre aux nouvelles normes d’accueil du public, de sécurité et d’accessibilité, mais aussi pour créer les nouvelles conditions de l’exercice de la justice du XXIème siècle.

Le Parcours de Justice a été inauguré le jeudi 15 octobre après-midi, en présence du Maire de la Ville Roland Ries, du Président de l’Eurométropole Robert Hermann, du Président du tribunal de Strasbourg Jean-Luc Stoessle, ainsi que de nombreux conseillers, élus de la ville et responsables des institutions voisines du Palais de Justice. Les travaux des participants, jeunes et moins jeunes, ont été répartis sur ce parcours et présentés au Palais de Justice et sur les palissades autour du palais, à l’école Schoepflin, au Centre Socio-Culturel du Fossé des Treize, au petit cabinet du Pont de Pierre ainsi qu’au Ciarus. C’est sur cette dernière étape du Parcours de Justice que les étudiants de la classe de Mànaa (Mise à niveau en arts appliqués) de la promo 2014-2015 de l’ORT Strasbourg ont été mis à l’honneur : vingt grands projets de logos pour le nouveau Palais de Justice, réalisés en cours de communication visuelle, ont été encadrés et exposés dans la salle des fêtes du Ciarus. Certains de ces anciens élèves de Mànaa, dont quelques-uns étudient aujourd’hui en école d’architecture, étaient présents pour le vernissage officiel présidé par Jean-Luc Stoessle et Robert Hermann.

Ces logos ont suscité beaucoup d’intérêt parmi le public nombreux venu pour la clôture de ce Parcours de Justice itinérant dans le quartier du Palais de Justice. Claude Sabbah et son épouse ainsi que le staff de l’ORT Strasbourg et les enseignants des filières artistiques étaient également présents à cette soirée qui s’est achevée autour d’un beau buffet préparé par le service de restauration du Ciarus.

La créativité pour la promotion des valeurs de justice et pour la mise en valeur du nouveau tribunal de Strasbourg a été, le temps d’un parcours dans la ville, à l’honneur à Strasbourg pour le grand bonheur des artistes en herbe.